La province de Namur, au coeur de votre quotidien

Promotion sociale

PromotionSociale

 

Spécificités de l’enseignement de promotion sociale

L’enseignement de promotion sociale se trouve à la frontière de deux mondes : le monde de l’enseignement et le monde de la formation professionnelle. Ses finalités motivent ce positionnement :

  • concourir à l’épanouissement individuel en promouvant une meilleure insertion professionnelle, sociale, culturelle et scolaire ou en promouvant une réorientation professionnelle liée à des choix personnels;
  • répondre aux besoins et demandes en formation initiale ou continuée émanant des entreprises, des administrations, de l’enseignement et d’une manière générale des milieux socio-économiques et culturels.

Son positionnement et les missions qu’il poursuit le rendent singulier. Il s’inscrit pleinement dans une société dynamique où demain sera autre qu’aujourd’hui et où l’adulte devra se montrer souple et créatif pour pouvoir réagir dans des situations non vues et imprévues. L’enseignement de promotion sociale se situe au carrefour de l’individuel et du collectif, au cœur des mutations sociales et de la construction des identités, conciliant la nécessaire adaptabilité au changement et sauvegardant les principes de solidarité et de cohésion sociale comme processus articulé et complémentaire à la formation initiale ou comme processus de réorientation valorisant des enjeux de citoyenneté.

L’enseignement de promotion sociale a acquis une reconnaissance par sa structure, son organisation et son fonctionnement. Il doit et veut aujourd’hui répondre aux nouveaux enjeux qui lui sont proposés.

L’accompagnement du public qu’il accueille.

La société, les métiers, l’accès au travail, le public de l’enseignement de promotion sociale changent. Il ne s’agit plus de s’inscrire à un cours. Il s’agit aujourd’hui d’accueillir chaque candidat, d’évaluer ses capacités, de le conseiller, de l’orienter, d’aider à sa réussite, de le soutenir en cas d’abandon et de l’amener sur le chemin de l’emploi.

Il s’agit aussi de participer à la formation « tout au long de la vie » suivant les concepts de la Commission européenne. L’apprentissage tout au long de la vie est défini communément dans la communication comme « toute activité d’apprentissage entreprise à tout moment de la vie, dans le but d’améliorer les connaissances, les qualifications et les compétences, dans une perspective personnelle, civique, sociale et/ou liée à l’emploi ».

La valorisation de l’expérience acquise hors du champ de l’enseignement.

(Trop) nombreux sont celles et ceux qui n’ont pu achever leur parcours scolaire et ne peuvent se prévaloir d’un titre ou d’un certificat attestant des compétences qu’ils ont acquises. Ils en sont cependant pourvus par le métier qu’ils ont exercé ou qu’ils exercent voire par la recherche d’un emploi qu’ils ont effectuée. Il importe que cette expérience soit reconnue et certifiée, que les compétences acquises soient valorisées.

L’enseignement de promotion sociale revendique un rôle majeur dans ce processus et, notamment, celui de la certification.

L’intégration dans l’espace européen de l’éducation.

L’enseignement de promotion sociale œuvre à presque tous les niveaux de qualification et de certification décrits dans le cadre européen des qualifications et des certifications favorisant son intégration dans le paysage européen. C’est dire la diversité de son offre de formation et la diversité de son public. C’est insister aussi sur sa volonté de promouvoir une citoyenneté européenne pleine et accomplie. C’est intensifier les collaborations entre les Hautes Ecoles et l’Enseignement supérieur de promotion sociale.

La recherche d’une qualité sans cesse accrue.

La reconnaissance du travail effectué dans les établissements d’enseignement de promotion sociale ne sera durablement acquise qu’au moment où ceux-ci auront formalisé les procédures et les processus qu’ils mettent en œuvre pour assurer la réussite des candidats qui se présentent, du secondaire au supérieur. Il s’agit d’une tâche fastidieuse, consommatrice en temps et en ressources humaines mais nécessaire pour garantir sa transportabilité et sa durabilité et, utile parce qu’elle fournit l’opportunité d’une réflexion sur son propre fonctionnement.

Le développement de partenariats de plus en plus nombreux.

L’enseignement de promotion sociale développe des partenariats variés avec le FOREM, ACTIRIS et Bruxelles-Formation, avec le CEFORA, avec des organismes de formation par le travail (EFT – OISP), avec l’Institut de formation des petites et moyennes entreprises (IFPME) et d’autres encore parce qu’il croit que l’apport de chacun, envisagé sur le même pied, contribue à améliorer l’ensemble du système éducatif. Il est également soucieux d’une utilisation efficiente des deniers publics au profit du plus grand nombre. Comme pouvoir normatif de la Fédération Wallonie-Bruxelles, il certifie dans le plein respect des règles en application en Fédération Wallonie-Bruxelles les savoirs, savoir-faire et savoir-être acquis par l’étudiant ailleurs.

 

La veille sur les métiers émergents et l’adaptation de l’offre de formation en conséquence.

L’enseignement de promotion sociale doit assurer une veille permanente sur les métiers de sorte que l’émergence de nouveaux métiers induise rapidement une adaptation de l’offre de formation rendue adéquate par la consultation des partenaires sociaux et des représentants des secteurs économiques, coordonnée avec l’enseignement de plein exercice et dépositaire des mêmes effets de droit à niveau de certification équivalente.

 

Caractéristiques de l’enseignement de promotion sociale

L’enseignement de promotion sociale en Fédération Wallonie-Bruxelles se caractérise par :

  • une approche par capacités;
  • une organisation modulaire;
  • la reconnaissance des acquis, y compris ceux de l’expérience professionnelle ou personnelle.

Il s’agit d’un véritable enseignement « tout au long de la vie » :

  • en formation de base;
  • en formation continue;
  • en formation de perfectionnement;
  • en formation de réorientation;
  • en complément…

L’enseignement de promotion sociale offre à un étudiant la possibilité d’acquérir un titre d’études qu’il n’a pas obtenu lors de sa formation antérieure.

Cet enseignement intervient aussi dans le cadre de la formation personnelle et professionnelle continue.

La pédagogie mise en œuvre vise à rendre l’étudiant responsable et autonome.

Le groupe classe est composé de personnes autorisées à suivre les cours dans l’enseignement de promotion sociale et qui ont en commun de posséder les capacités requises pour suivre la formation.

La structure modulaire de l’enseignement de promotion sociale permet d’organiser des formations le jour, le soir ou le week-end, en horaire étalé ou accéléré, pendant les vacances, selon les besoins des étudiants et/ou les demandes des milieux socio-économiques.

Les chargés de cours peuvent être des enseignants ou des experts. Les enseignants sont des spécialistes de la matière enseignée. Les experts sont des personnes encore en activité sur le terrain, faisant ainsi bénéficier les étudiants de leur maîtrise actuelle d’un métier ou d’une profession. L’appel à ces professionnels, ainsi qu’une collaboration continue avec les entreprises, constitue une garantie de l’adaptation constante des formations de l’enseignement de promotion sociale à l’évolution des connaissances et des techniques.

L’Institut Provincial de Formation Sociale organise des formations dans des domaines variés mais en lien avec le secteur social, ce qui a développé son expertise en la matière.